Éditions Talaia

Maison d'edition

Contenu :

Catalogue

Guides / Tourisme

 

Voir la liste complète

 

 

 

---
Patrimoine / Photos

 

Voir la liste complète

 

 

 

---
Mémoires / Autres

 

Voir la liste complète

 

 

---

Centre de la page :

 

Les Chemins du fer

Activité minière en Conflent

Auteurs : Christian PUYSÉGUR – Pierre CAZENOVE

Format : 24 x 16,5 cm -  192 p.
Prix : 20 €TTC France
ISBN :978-2-917859-76-6
Gencod :9782917859766

 

On le sait trop peu, mais le Train Jaune a participé à l’épopée du fer du Canigou pendant une cinquantaine d’années,à partir de 1910, période durant laquelle il a servi de moyen de transport entre les centres collecteurs desgares de Joncet et de Serdinya, et la voie normale en gare de Villefranche-de-Conflent. Christian Puységur nousen livre ainsi les temps forts afin de lutter contre « l’hémorragie de la mémoire » comme il aime à le dire, et de nepas oublier les temps difficiles mais nécessaires qu’ont vécus ces vallées que domine le pic du Canigou. Ce tome 8 de la collection « Les Carnets du Train Jaune » tente de faire revivre cette époque où dans ce haut Conflent, toute une société rurale, bien différente de celle d’aujourd’hui, s’était organisée autour de l’activité minière et de l’activité agricole. Après la fermeture progressive de toutes les mines de fer du Canigou, la nature a repris ses droits, peu à peu, tentant d’effacer les cicatrices faites par l’homme…




Christian PUYSÉGUR est né en avril 1945 à Arles-sur-Tech, d’un père originaire de ce village du Vallespir et d’une mère dont les racines sont à Serdinya et à Flassa. Après avoir effectué sa scolarité au collège puis au lycée de Prades, il poursuit ses études au collège scientifique universitaire de Perpignan et à la Faculté des Sciences de Montpellier. Sa première affectation de professeur le conduit au lycée de Gien ( Loiret ), mais il fera la plus grande partie de sa carrière dans un lycée professionnel de Montargis. Il est aussi l’auteur de plusieurs livrets sur la formation individualisée en mathématiques et physique et d’une vingtaine de monographies – Histoire et petites histoires de la Séjonie* et de ses dépendances – pour les amoureux de l’histoire locale. Il mit en place enfin en 2000 une exposition intitulée « Serdinya-Joncet d’hier et d’aujourd’hui », en collaboration avec la population.


* Les communautés de Serdinyà, Joncet, Flassà et Marinyans formaient, probablement dès l’époque wisigothique, une seule et unique communauté appelée « la Sajonia » ou « Séjonie du Conflent » car elle constituait le bénéfice du « saig » ou « sagio », officier de justice des comtes de Cerdagne. Ils seront ensuite du domaine royal et le resteront jusqu’à la Révolution.

 

 

 

 

 

 

 

 

---

Agenda

 

 

 

......................................................................

 

 

 

 

 

 

 

 

 

--- ---